Quel fonctionnement des institutions politiques locales ?

, par  Bernard Méry

Le 25 novembre prochain, le Forum du Mantois organise un « forum » sur le fonctionnement des institutions politiques locales.

1951 : deux communes, Mantes la jolie et Mantes la ville, décident de s’associer dans le cadre d’un syndicat intercommunal pour réaliser leur assainissement.
1966 : 5 communes les rejoignent et constituent le district urbain de Mantes pour poursuivre en commun l’aménagement de leur territoire.
Et puis, au fil du temps et des besoins, d’autres communes du Mantois adhèrent et les compétences de la structure s’accroissent.
2015 : au soir de sa disparition, le 31 décembre, la communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines (CAMY) qui a succédé au district s’étend sur 241 km2, regroupe 35 communes et compte 115 000 habitants.
Bâtie sur un périmètre globalement cohérent, mise à part Limay, doté d’un ancrage territorial réel, elle mettait en place progressivement son projet de territoire avec comme principe fondamental l’adhésion volontaire de ses membres.
2016 : contrairement à tous ces principes de base, mais avec des promesses de lendemains qui chantent, la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise s’impose, fusionne 6 communautés, s’étend sur 500 km2, réunit 73 communes et compte 405 000 habitants.
2018 : d’aucuns s’accordent pour constater, qu’à ce jour, le paradis sur notre territoire promis grâce à cette communauté XXL ne serait pas au rendez-vous ni même en vue.
Qu’en est-il vraiment ?
Quid de la pertinence du territoire de cette communauté ?
Quid du service public, de sa proximité ?
Quid de la gouvernance ?
Et puis, plus globalement, tout cela interroge la place et le rôle de la commune aujourd’hui et demain dans l’organisation territoriale de la France, car ce que l’on constate dans le Mantois se retrouve dans bon nombre de régions consacrant une tendance lourde engagée depuis quelques temps déjà.
C’est pourquoi le Forum du Mantois consacre sa prochaine assemblée à un débat sur toutes ces questions fondamentales qui concernent avant tout l’avenir de notre démocratie.
La présence d’élus locaux est espérée.
Ce sera le 25 novembre prochain, salle des fêtes de Guerville, rue de la Lombardie (centre bourg), près de l’école maternelle, de 9 h 30 à 12 h 30.

Navigation

AgendaTous les événements