Écrire les écritures

, par  Jean-Patrick Abelsohn

Écrire les écritures

Après le déjeuner, les enfants ont commencé, selon leur habitude, à tourner autour de la table. Chacun dans sa maison, dans la salle à manger de sa maison, ils tournent autour de la table, ils tournent autour de leur parents. Le désordre de la table – les verres bus, le profil évidé des bouteilles, les miettes, serviettes, dislocation des couverts auprès des assiettes empilées, mains – est la mémoire du repas étiré. Les enfants ont commencé à s’agiter sur leur chaise. Le désordre de la table – un regard enfantin – la mémoire du repas étiré. Un regard enfantin – c’est comme si les enfants, par-delà les murs de leur maison, se regardaient tous les uns les autres, dans l’attente d’un signal, vers le bondissement des enfants dans l’air de l’après-midi. Ils tournent. Les enfants s’ennuient extrêmement. Ils se sont presque endormis dans leur absence énervée lorsque leur parvient faiblement le tumulte de la fin.
- Vous allez jouer sur la colline ?
- Oui, on va aller sur la colline.
Colline
Signal
Signe
Sens
A ce moment, il y a dans les yeux des enfants la même excitation vague, à l’intérieur d’eux le même paysage inexprimable.
[....]

Les enfants s’échevellent. échevelé leur cœur entre les branches sèches qui renvoient le ballon traversant l’air.
L’automne
la guerre tue de l’altitude prise.
Le ballon, dans l’absence de chemin, dit aux enfants le chemin.
[...]

Signal
Signe
Forme
Sens
Forme
Avancée
Espace
Jeu
Alors : alors que ce ne sont que bras tendus et bouches ouvertes de cris et de halètements, s’évanouit le rouge, fertile dissonance, et s’évanouit le sens, la forme, l’avancée, signaux et signes et le paysage tout entier. S’évanouit le rouge dans une embrasure vert de rouille où veillait la vive roche
Roche
La terre, et les enfants d’émoi, deviennent pierre.
Ils ne se sont rien dit. Ils connaissent la colline, croient posséder la chose aussi bien que le mot. La disparition du ballon efface aussi leur trace.
[...]

Après-midi, béance d’un sol plein
Temps, faille
Les enfants, un peu recroquevillés, avancent vers la perte, en contrebas des mousses où le ballon s’éteint encore, en eux.
L’enfant pénètre doucement la faille.
Faille, temps suspendu
Feu
Je lis dans la terreur des yeux d’enfant les dessins colorés des hommes morts, cette charge animale caressant la pierre glacée.

* * *

Pierre Antoine Fabre - « Les enfants et les couleurs », Mètis, 1990, 4, p. 25-28. « à vrai dire, je n’ai jamais retrouvé trace de cette version du récit ailleurs que dans ce texte. En arriverais-je à penser que je l’ai inventée ? »

12 septembre 1940 : découverte des peintures préhistoriques de la grotte de Lascaux, à Lascaux, par un groupe d’enfants jouant sur la colline

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2022 :

Rien pour ce mois

août 2022 | octobre 2022