Une expulsion pas si idyllique… à Triel-sur-Seine

« Cédant à la pression de pétitionnaires et des élus locaux, la préfecture a organisé l’expulsion par les forces de police, jeudi 14 juin, des familles roumaines pauvres qui vivaient depuis septembre 2017, sur un terrain inutilisé appartenant au conseil départemental près du rond point de la RD1 à Triel sur Seine.

Notre collectif Romyvelines était présent et souhaite rétablir la réalité face à une sorte de désinformation.

Les familles ont emporté les quelques affaires qu’elles ont pu dans des sacs et valises comme tous les réfugiés du monde. Toutes les caravanes restant sur le terrain ont été détruites.
PNG
Le sous-préfet avait incité les familles qui le pouvaient à partir avant l’expulsion, mais certains ayant suivi ce conseil ont été ré-expulsés, dans la journée de jeudi, des lieux où ils s’étaient réfugiés et leurs caravanes également détruites.

Certes, toutes les familles qui l’ont demandé sont hébergées à ce jour, ce qui répond à l’une de nos demandes maintes fois répétées, alors que la préfecture nous annonçait que seules certaines le seraient. Mais ces hébergements sont suffisamment loin pour que la scolarité de la plupart des enfants soit interrompue et la possibilité des adultes de se rendre à leur travail compliquée.

Et surtout, pour la majorité de ces personnes, l’hébergement n’est accordé que pour une semaine.

Vont-elles être mises à la rue jeudi prochain, alors que leur lieu de vie et une grande partie de leurs maigres biens ont été détruits ?

Lire la suite

Nous nous adressons aux pouvoirs publics, Préfet et sous-Préfet, Maire de Triel, responsables de l’hébergement et de la cohésion sociale, Députée, Elus de la GPS&O et du département pour que des solutions d’hébergement pérenne et d’accès au logement soient proposées à l’ensemble de ces personnes.

De telles solutions sont indispensables afin que les droits des enfants (scolarité, santé, vie familiale dans des conditions dignes) soient respectés, que les parcours d’insertion commencés par de nombreux adultes puissent se poursuivre, que la dignité de toutes et tous, particulièrement des plus fragiles (malades, handicapés, personnes vieillissantes) soit respectée.

Plus personne à la rue !

Pour tout contact :
Annick Omond : annick.omond@orange.fr tel 06 80 43 89 75
Anne Laforgue : anne.laforgue@orange.fr tel 06 32 68 01 41
Jean-Pierre Bercovici : jeanpierre.bercovici@secours-catholique.org tel 06 03 85 44

 »

Voir en ligne : Blog de Romyvelines

Navigation

AgendaTous les événements