Université populaire du Mantois (U.P.M.)

21 événements

  • Une conférence de Jean Marie GRIMBERT.

    « La Résistance au nazisme en France (1940-1945) » 2e séance.

    L’entrée est libre et gratuite, sans inscription

    C’est la dernière séance de l’année 2018 - 2019
    Vendredi 14 juin à 19h30 : Assemblée Générale de l’Association des Ami.e.s de l’UPM

    Pavillon Duhamel
    (le Pavillon Duhamel est situé dans le parc derrière la Mairie de Mantes la Jolie, pendant les travaux entrée/sortie uniquement par la grille du 16 rue L’Evesque)
    Mantes-la-Jolie

    | Université populaire du Mantois (U.P.M.)

  • Cette conférence de Stéphane Bernard est présentée dans le cadre de l’Université populaire du Mantois. Elle est aussi le "prologue" du 6e Dylan’s Day qui aura lieu le lendemain également au Collectif 12.

    Le mystère Bob Dylan

    Star mondiale à 24 ans en 1965, icône d’une génération, disparu des médias et constamment redécouvert tous les 5 ou 10 ans, prix Nobel de littérature à 75 ans, toujours sur les routes avec 100 concerts par an depuis 30 ans, référence absolue pour un grand nombre de créateurs (chanteurs, musiciens, artistes, cinéastes, romanciers, poètes…), Bob Dylan n’a jamais été « à la mode ».

    JPEGPourtant son importance artistique ne s’est jamais démentie : son influence est très souvent invoquée. Mais la fascination, voire l’adulation qu’il suscite sont parfois accompagnées d’incompréhension et de critiques acerbes ou désabusées face à tel aspect de son œuvre.

    en lire +

    Parce que même pour ses fans, et pour les innombrables critiques et commentateurs, il est parfois difficile de suivre ses évolutions, de comprendre ses choix. D’autant que chacun a tendance à s’en faire une idée définitive, qui correspond au moment où on l’a découvert (et parfois abandonné) durant ces dizaines d’années de carrière.
    JPEG
    Alors nous allons essayer de décrypter ce mystère Dylan : comment a pu apparaître ce phénomène, devenu à la fois un chanteur déconcertant, un écrivain paradoxal et artiste moderne profondément novateur.

    On donnera quelques clés sur son œuvre, tout en retraçant brièvement une trajectoire qui en éclaire certaines facettes.

    Et, bien sûr, on l’illustrera musicalement brièvement (même si la partie musicale essentielle ce sera le lendemain, lors du 6e Dylan’s Day).

    Cette conférence se déroulera dans le format classique de l’U.P.M. : 1 heure de conférence et 1 heure de débat avec la salle.

    Sur Stéphane Bernard et le Dylan’s Day

    JPEGStéphane Bernard avait 16 ans quand il vit Bob Dylan à son premier concert en France en 1966. Devenu libraire, il vit passer tous les livres en français parlant de Bob Dylan, et en lut beaucoup. En 2007 il invita François Bon lors de la parution de Bob Dylan – une biographie. En 2011, avec Michel Strelkhoff et Jean-Marc Peri, il lance le 1er Bob Dylan’s Day au CAC Georges Brassens (avec l’appui de Patrick Folie et de Tomahawk), initiative poursuivie les années suivantes par des dizaines de musiciens dylanophiles de la région.

    Cette 6e édition du Dylan’s Day se déroule avec l’appui artistique et logistique du Collectif 12. Elle est organisée, comme les précédentes, par Stéphane Bernard, Karim Chaal, Philippe Paupy, Jean-Marc Péri, Michel Strelkoff.

    photos
    Bob Dylan, Joan Baez et Carlos Santana : Parc de Sceaux, 1985 (photo de Malik Chaïb, DR).
    Stéphane Bernard au 2e Bob Dylan’s Day, CAC Georges Brassens , 2012 (photo de Malik Chaïb, DR).

    Collectif 12
    174 Bd du maréchal Juin
    Mantes-la-Jolie

    | Collectif 12, culture, Université populaire du Mantois (U.P.M.)

  • Cette conférence de Nathalie Coste sur « Les femmes en situation coloniale » a lieu dans le cadre d’un cycle sur « les sociétés coloniales ».

    La nouvelle Réserve JPEG
    rue Foch
    Limay

    | Université populaire du Mantois (U.P.M.)

  • Dans le cadre des conférences de l’UPM
    Eva DT invite Noémie RENARD pour son livre
    En finir avec la culture du viol éditions Les Petits Matins

    JPEGEn France, chaque année, entre 60 000 et 100 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol. Environ 16 % des Françaises ont subi une telle agression au cours de leur vie. Et les viols ne représentent que la partie émergée d’un iceberg : celui des violences sexuelles.

    En lire +

    Chaque jour, que ce soit à la maison, au travail ou dans la rue, des femmes (et des enfants) sont agressées sexuellement ou harcelées. Ces violences ont des conséquences graves : elles minent la confiance et limitent la liberté par la peur qu’elles instaurent. Elles constituent une atteinte aux droits et à la dignité des personnes et consolident la domination masculine.

    Ces violences sexuelles n’apparaissent pas spontanément. Elles ne font pas non plus partie de la « nature humaine » ou de la « nature masculine ». Elles ont des causes sociales : stéréotypes sexistes sur les hommes, les femmes, la sexualité et les violences sexuelles ; inégalités sociales ; déni des rapports de pouvoir et des diverses formes de contrainte ; etc. Ces éléments culturels servent de terreau aux violences sexuelles et constituent ce qu’on appelle "la culture du viol

    La conférencière

    Noémie Renard a fait des études d’agronomie et travaille dans le domaine de la recherche en biologie. Elle anime depuis 2011 le blog Antisexisme.net, qui s’emploie à déceler les mécanismes sexistes, en se basant sur des travaux de sociologie, psychologie ou anthropologie.

    La Nouvelle Réserve
    Limay

    | La Nouvelle Réserve, Université populaire du Mantois (U.P.M.)

  • Comme chaque 3e samedi du mois.
    Méchanceté et bêtise. Un discret hommage au professeur Choron ?

    Café-Restaurant « Saint Laurent »
    Mantes la Jolie

    | Université populaire du Mantois (U.P.M.)

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019

Sites favoris Tous les sites

22 sites référencés au total