Agenda

janvier 2019 - avril 2019

  • janvier
  • Rêves d’Or de Diego Quemada Diez.
    Avec Brandon Lopez, Rodolfo Dominguez, Karen Martinez, Carlos ChajonJPEG
    Fiction, 2013, Mexique, Espagne, 108mn

    + sur le film

    Juan, Sara et Samuel, jeunes guatémaltèques aspirent à une vie meilleure et veulent rejoindre l’Eldorado que symbolisent pour eux les Etats-Unis. Commence un long et périlleux périple à travers le Mexique où la réalité violente côtoie parfois une humanité rare, ainsi en est il de la rencontre avec Chauk, un indien du Chiapas qui ne parle pas l’espagnol et qui poursuit le même rêve qu’eux.

    Le Colombier
    La Ferme
    Magnanville

  • Une conférence de Pablo Malek, dans le cadre de l’université populaire du Mantois.
    2e partie : « Après le conflit : luttes sociales et mouvements contre-culturels dans le contexte actuel du Pérou »

    En savoir +

    En nous centrant essentiellement sur des extraits du documentaire Protestas, propuestas y procesos : Solidarité et résistance contre-culturelle, Lima-Pérou, nous aborderons la reconstruction du tissus social, militant et de l’organisation politique au Pérou suite à la fin de la dictature. En évoquant les différentes questions mémorielles et problématiques actuelles auxquelles est confronté le Pérou nous verrons comment différents groupes, individus, artistes et collectifs s’auto-organisent pour obtenir justice et réparation pour les crimes d’Etat commis durant la guerre mais aussi en réponse au climat socio-politique propre au pays et au continent sud-américain. Nous évoquerons une série d’initiatives indépendantes qui signent le renouveau d’une activité politique contestataire au travers de la solidarité et l’organisation dans les quartiers populaires.

    Plus de détails ici sur le site de l’UPM

    Pavillon Duhamel
    square Brieussel
    Mantes-la-Jolie

    | Université populaire du Mantois (U.P.M.)

  • Tristana - un film de Luis Bunuel
    Avec Catherine Deneuve, Fernando Rey, Franco Nero, Lola GaosPNG
    Fiction, 1970, France, Italie, Espagne, 100mn

    + sur le film

    En 1929 à Tolède, Tristana, une orpheline de 18 ans est recueillie par Don Lope, grand bourgeois sexagénaire, oisif libéral, désargenté. Il séduit l’innocente jeune fille, en fait sa maîtresse. Mais Tristana tombe amoureuse d’Horacio, jeune peintre et quitte Don Lope pour mieux revenir vers lui quelques années plus tard, atteinte d’une tumeur à la jambe.

    Le Colombier
    La ferme
    Magnanville

  • Cette nouvelle Fabrique du possible est construite à partir des propositions de la Compagnie Nova, compagnie de théâtre associée au Collectif 12, qui travaille depuis plusieurs années sur la thématique « Écrire en pays dominé ».

    en savoir +

    La littérature algérienne de langue française est un extraordinaire observatoire des relations entre société et processus créatif. Kateb Yacine, Kamel Daoud, Assia Djebbar, Boualem Sansal sont autant d’écrivains qui ont chacun développé une stratégie particulière avec la langue française, qui est à la fois un lieu d’ oppression et un outil d’émancipation. Ces écrivains nous aident à penser au plus juste une histoire encore trop souvent faites de dénis et de mythes.

    16h : Rencontres-débat (entrée libre)
    Avec Kaoutar Harchi, auteure et sociologue qui enseigne notamment à Science Po Paris, a publié en 2016 Je n’ai qu’une langue et ce n’est pas la mienne, essai remarqué sur la littérature algérienne de langue française. Elle interviendra sur les rapports entre la littérature et la politique.
    Et Paul Max Morin, doctorant à Sciences Po et chargé de mission à l’ Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre. Il interviendra sur le travail des mémoires de la guerre d’Algérie dans les 3e et 4e générations de l’ ensemble de ses acteurs (Harkis, Fln, pied-noir, appelé, descendant...).
    Ces deux rencontres seront suivies d’un débat avec la salle.

    18h théâtre : J’ai la douceur du peuple effrayante au fond du crâne
    C’est le second volet d’une investigation théâtrale sur les écritures de la décolonisation pour penser nos identités françaises métissées. La Compagnie Nova poursuit dans Nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre (volet 1) l’esquisse des langues qui peuplent notre intime comme une ode aux identités françaises créolisées, aujourd’hui Margaux Eskenazi veut dessiner nos territoires. Comment dans l’exil et la migration, les territoires se frôlent et se côtoient en se réunissant dans un espace commun qui est celui d’une langue aux multiples visages ?
    Ce second volet sera une traversée des mémoires, des littératures et des résistances de l’Algérie coloniale à la France d’aujourd’hui, pour dessiner un des visages de la nation française dans laquelle nous avons grandi, faite à jamais d’exils, de métissages, d’imaginaires et de violences tues.

    Distribution
    Mise en scène Margaux Eskenazi • Conception et écriture Alice Carré et Margaux Eskenazi • Collaboration artistique Alice Carré • Lumières Mariam Rency • Espace Julie Boillot-Savarin • Son Jonathan Martin • Costumes Sarah Lazaro • Régie générale Marine Flores • Avec Armelle Abibou, Elissa Alloula, Malek Lamraoui, Yannick Morzelle, Raphael Naasz, Christophe Ntakabanyura, Eva Rami.

    Partenaires :
    Production La Compagnie Nova, Coproduction F.A.B
    Avec le soutien de la ville des Lilas, du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, de Lilas en Scène (dans le cadre d’une convention à la résidence), de la DRAC Ile-de-France (dans le cadre de la résidence action et territoire), de la Ferme Godier, du Studio Théâtre de Stains, du Collectif 12, de La Norville et des Plateaux Solidaires d’Arcadi.
    Avec la participation artistique du JTN.

    Théâtre. A partir de 14 ans. Durée 2h.
    Tarifs : 3€/5€/10€
    Infos et réservations : 01.30.33.22.65 / contact@collectif12.org

  • Un événement très riche au théâtre Le Colombier autour de l’accueil solidaire des migrants dans le Mantois.
    PNG
    Trois moments vont s’enchaîner à partir de 17 h 30 :

    Lire la suite

    D’abord une table ronde  : expériences et témoignages sur ce qui se fait concrètement dans le Mantois. Et cela avec une douzaine d’associations qui assurent cette solidarité, chacune dans son registre et avec ses propres méthodes et préoccupations. On leur donnera la parole, ainsi qu’à plusieurs migrants.
    Ensuite une rencontre avec un chercheur en sciences politiques, Benjamin Boudou, qui a travaillé sur la notion d’hospitalité et sur les PNGpolitiques migratoires.
    Et enfin, pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, le très beau film de Michel Toesca, Libre, autour de Cédric Hérrou et de ses camarades de la vallée de La Roya, dans les Alpes du Sud, qui ont secouru et accueilli des migrants en danger, ballottés entre la France et l’Italie.

    Le Colombier
    La Ferme
    Magnanville

  • Venez passer un agréable moment pour une soirée festive.JPEG

    Une joyeuse bande de musiciens et chanteurs amis depuis plus de 15 ans dont le but est de partager leur amour de la musique en balayant des titres des années 70 à nos jours. Un régal pour les oreilles dans une ambiance détendue et chaleureuse...

    Tarifs 8€ / Adhérents Foyer Rural 6€

    Foyer rural
    Vétheuil

    | culture

  • Agatha, ma voisine détective - Film d’animation de Karla Von Bengtson
    Danemark, 75mn, A partir de 6 ansJPEG

    Agatha, dix ans, aime la solitude et se passionne pour les enquêtes policières. Dans le sous-sol de l’immeuble dans lequel elle vient d’emménager, elle a installé son agence détective. Sa première enquête l’embarque dans une affaire plus compliquée que prévu.

    Le Colombier
    La Ferme
    Magnanville

  • Grand classique du cinéma. Que de moins en moins de gens ont vu (vraisemblablement). Merci Tous au Ciné !
    PNG

    | Tous au Ciné

  • Grand classique du cinéma. Que de moins en moins de gens ont vu (vraisemblablement. Merci Tous au Ciné !
    PNG

  • Depuis janvier 2010, le Cercle de Silence du Mantois se rassemble le quatrième samedi du mois place St Maclou à Mantes la Jolie entre 11h et 12h.

    Par tous les temps, sans interruption (si, une en novembre 2015) nous nous retrouvons. Les présidents changent, les problèmes demeurent. Nous continuons à le dire, en silence et grâce à un tract explicatif, qui donne chaque mois des informations.

    En savoir +

    Nous sommes parfois 15 ou 20, parfois beaucoup plus. Souvent 25, 30, 35...
    Certains restent 1 heure, d’autres passent 10 ou 20 minutes.
    Nous fêterons en janvier nos 9 ans et entrerons dans la 10e année.
    Une fois de temps en temps ou chaque mois, nous vous attendons.
    Et relisez donc notre charte : rédigée il y a dix ans elle est toujours d’actualité.

    4e samedi du mois, de 11 h à midi
    Place Saint Maclou
    MANTES-LA-JOLIE

    | Cercle de silence du Mantois, solidarité

  • Dans le cadre d’un cycle sur « les sociétés coloniales », Nathalie Coste parlera du phénomène historique des zoos humains et des expositions coloniales.

    La 2e conférence aura lieu le samedi 6 avril à 14h à la librairie « la Nouvelle Réserve » sur le thème : « Les femmes en situation coloniale. »

    La nouvelle Réserve JPEG
    rue Foch
    Limay

  • Mise à la porte des locaux de laJPEG rue de Gassicourt par la mairie de Mantes-la-Jolie il y a un an, obligée de demander une liquidation judiciaire pour ses activités (plus de subventions, plus de locaux, plus de salariés), l’association CAC Georges Brassens est toujours vivante.
    Elle organise avec ses partenaires mantais (ZAD GB) et d’île-de-France (RIF et Zuluberlus), un concert rock : CAC ALIVE# 1. Ce sera à Buchelay.

    Centre des arts et loisirs
    14 route de Mantes
    Buchelay

  • Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…

    Une seconde séance aura lieu :
    mercredi 30 janvier, 16h30

  • février
  • Depuis janvier 2010, le Cercle de Silence du Mantois se rassemble le quatrième samedi du mois place St Maclou à Mantes la Jolie entre 11h et 12h.

    Par tous les temps, sans interruption (si, une en novembre 2015) nous nous retrouvons. Les présidents changent, les problèmes demeurent. Nous continuons à le dire, en silence et grâce à un tract explicatif, qui donne chaque mois des informations.

    En savoir +

    Nous sommes parfois 15 ou 20, parfois beaucoup plus. Souvent 25, 30, 35...
    Certains restent 1 heure, d’autres passent 10 ou 20 minutes.
    Nous fêterons en janvier nos 9 ans et entrerons dans la 10e année.
    Une fois de temps en temps ou chaque mois, nous vous attendons.
    Et relisez donc notre charte : rédigée il y a dix ans elle est toujours d’actualité.

    4e samedi du mois, de 11 h à midi
    Place Saint Maclou
    MANTES-LA-JOLIE

    | Cercle de silence du Mantois, solidarité

  • mars
  • Déjà l’avant-programme 2019.
    Avec des dates à retenir...au moins dans votre agenda perso.

    Un peu partout...
    ...dans le Mantois et la Vallée de la seine

  • Depuis janvier 2010, le Cercle de Silence du Mantois se rassemble le quatrième samedi du mois place St Maclou à Mantes la Jolie entre 11h et 12h.

    Par tous les temps, sans interruption (si, une en novembre 2015) nous nous retrouvons. Les présidents changent, les problèmes demeurent. Nous continuons à le dire, en silence et grâce à un tract explicatif, qui donne chaque mois des informations.

    En savoir +

    Nous sommes parfois 15 ou 20, parfois beaucoup plus. Souvent 25, 30, 35...
    Certains restent 1 heure, d’autres passent 10 ou 20 minutes.
    Nous fêterons en janvier nos 9 ans et entrerons dans la 10e année.
    Une fois de temps en temps ou chaque mois, nous vous attendons.
    Et relisez donc notre charte : rédigée il y a dix ans elle est toujours d’actualité.

    4e samedi du mois, de 11 h à midi
    Place Saint Maclou
    MANTES-LA-JOLIE

    | Cercle de silence du Mantois, solidarité

  • avril
  • Cette conférence de Nathalie Coste sur « Les femmes en situation coloniale » a lieu dans le cadre d’un cycle sur « les sociétés coloniales ».

    La nouvelle Réserve JPEG
    rue Foch
    Limay

    | Université populaire du Mantois (U.P.M.)

  • Depuis janvier 2010, le Cercle de Silence du Mantois se rassemble le quatrième samedi du mois place St Maclou à Mantes la Jolie entre 11h et 12h.

    Par tous les temps, sans interruption (si, une en novembre 2015) nous nous retrouvons. Les présidents changent, les problèmes demeurent. Nous continuons à le dire, en silence et grâce à un tract explicatif, qui donne chaque mois des informations.

    En savoir +

    Nous sommes parfois 15 ou 20, parfois beaucoup plus. Souvent 25, 30, 35...
    Certains restent 1 heure, d’autres passent 10 ou 20 minutes.
    Nous fêterons en janvier nos 9 ans et entrerons dans la 10e année.
    Une fois de temps en temps ou chaque mois, nous vous attendons.
    Et relisez donc notre charte : rédigée il y a dix ans elle est toujours d’actualité.

    4e samedi du mois, de 11 h à midi
    Place Saint Maclou
    MANTES-LA-JOLIE

    | Cercle de silence du Mantois, solidarité

AgendaTous les événements

Sites favoris Tous les sites

12 sites référencés dans ce secteur